Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
annesodiversetvariations

annesodiversetvariations

com France 5, réseaux sociaux, journalisme et écriture, formation en Histoire de l'art Paris I ; [ici sont mes textes et un choix de photos. Et puis on verra] ... Instagram @annesobru

Publié le par Anne-Sophie Bruttmann
(c) AS Bruttmann

(c) AS Bruttmann

J’ai tant rêvé Paris que je m’y suis noyé ; Paris, ville de mes rêves, assourdissante, la Seine teintée du sang de mes veines exsangues, fascinait toujours mon corps maigre ébloui par la foudre. Dans la ville labyrinthe, parti à ta poursuite, dévalant les carreaux en paliers de ses rues majestueuses, je finissais par m’échouer à l’ombre des peupliers longs. Mon cœur céleste blessé pourtant de ton absence, la douleur de Paris tardait à m’envahir. Mais l’autre nuit, j’ai vu de suite que je t’avais perdue. Dans le feu et la poudre, le teint livide au mausolée de nos plaisirs défunts, j’ai pris la pente éclair. Je m’étais fourvoyé : le malheur est si beau quand on vit sous la lune. Alors, par la grâce d’une prière redevenue liquide, j’ai tant pleuré Paris que j’ai voulu partir. Seulement, arrivé au péage, je n’ai plus pu m’enfuir, je suis revenu sur mes pas me perdre dans tes bras.

L’échange de textes est inspiré d'un échange photographique. Merci à Philippe Castelneau de m'accueillir : mon texte né d'une de ses photos se trouve chez lui selon le principe des Vasesco.

Né à Paris, Philippe Castelneau vit aujourd'hui à Montpellier. Il est libraire. Deux romans sont sortis aux éditions Numeriklivres en 2013 et 2014, et un récit, L’appel de Londres, aux éditions publie.net en 2015. Il est co-fondateur de la revue graphique et littéraire La Piscine. Il a publié plusieurs textes sur nerval.fr. Son blog : philippe-castelneau.com/

« Tiers Livre de F. Bon et Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. » Sur le blog : Le rendez-vous des vases communicants , tenu désormais parMarie-Noëlle Bertrand, ayant pris la suite d'Angèle Casanova et de Brigitte Célérier , vous retrouverez la liste des échanges de ce mois.

Commenter cet article

Dominique Hasselmann 01/01/2016 16:15

Même l'année nouvelle n'effacera pas les traces de l'année dernière. L'horreur est indélébile (sauf peut-être grâce à l'écriture en forme de gomme à mémoire intégrée).

Philippe 08/01/2016 19:25

Rien n'efface l'horreur, mais rien ne peux nous enlever nos rêves.

Articles récents

instagram @annesobru

Hébergé par Overblog