Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
annesodiversetvariations

annesodiversetvariations

com France 5, réseaux sociaux, journalisme et écriture, formation en Histoire de l'art Paris I ; [ici sont mes textes et un choix de photos. Et puis on verra] ... Instagram @annesobru

Publié le par Anne-Sophie Bruttmann

« On finit toujours par devenir un personnage de sa propre histoire. » Lacan, Ecrits (1966)

Quand ça a sonné à la porte, je n'attendais personne, personne ne me rend plus jamais visite ; j'ai quand même regardé par le judas. Elle était là, ça faisait plus de vingt ans. Je ne m'attendais pas à ce que ce soit elle… enfin, c'est pas tout à fait vrai, j'ai toujours su qu'un jour elle me retrouverait… j'ai toujours su que ce moment arriverait. Elle sait être si patiente, si opiniâtre, si méthodique.

J'ai ouvert, elle a souri ; ce sourire froid et méprisant que je lui connaissais si bien. Je remarque quelques mèches blanches dans ses cheveux blonds, quelques ridules aux coins de ses paupières...

- Bonjour, puis-je entrer ? demande-t-elle d'une voix calme et posée que je ne lui avais jamais entendu. Je m'efface pour la laisser passer et l'invite à s'asseoir dans la cuisine. De toute façon, pas de salon et la chambre, c'est plus possible.

- Comme d'habitude, un whisky avec de la glace ? m'entends-je lui demander d'une voix blanche.

Elle acquiesce d'un signe de tête. Je vais chercher la bouteille près de mon lit, la laisse sur la table en formica puis me saisis de deux verres dans le buffet.

Quand je me retourne, elle est là, calme, un .38 à la main ; j'ai toujours su qu'elle était fascinée par les armes à feu mais j'l'aurais jamais cru assez cinglée pour en posséder une. J'ai pensé : c'est un substitut phallique, cette arme mais j'ai fermé ma gueule, ça n'aurait rien arrangé, comme si quelque chose pouvait encore s'arranger.

Ça, vraiment, j'm'y attendais pas, elle a toujours été raide dingue mais j'pensais que les choses se termineraient autrement, par le dialogue… elle m'a toujours fait chier avec ces trucs, elle disait qu'elle était laca… j'sais pas quoi, lac… mes couilles !

J'ai posé les deux verres devant moi, tiré le tabouret de sous la table et me suis assis face à elle. J'ai attendu. Sans rien dire.

Je sais qu'elle est toute mouillée ; elle éprouve une jouissance certaine à sentir le poids de l'arme dans sa main, à anticiper le glop du tir assourdi par le silencieux. Elle a tout prévu la salope sauf une chose, j'en ai rien à foutre de crever dans ce taudis où j'croupis depuis ma sortie de prison. Moi la prison, elle l'hôpital psychiatrique.

J'l'avais trahie, trompée, j'm'étais servie d'elle pour les approcher, les liquider. C'qu'elle sait pas, c'qu'elle saura jamais, c'est que j'l'ai aimée, vraiment aimée, que j'l'ai dans la peau, qu'en ce temps-là c'était pas à l'extrémité de son revolver qu'elle me tenait mais par le bout d'la queue ; elle ne pourrait ni l'entendre ni le concevoir.

Le moment de vérité approche. Je ne dis rien, elle non plus. On attend juste qu'elle appuie sur la détente.

© Marie-Noëlle Bertrand ; d'après Ettore Scola : Janet Âgren dans « La plus belle soirée de ma vie ».

© Marie-Noëlle Bertrand ; d'après Ettore Scola : Janet Âgren dans « La plus belle soirée de ma vie ».

welcome back Marie-Noëlle, encore heureuse de ce nouvel échange ! mon co-texte est à voir sur

http://ladilettante1965.blogspot.fr/

« Tiers Livre de F. Bon et Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. » Sur le blog : Le rendez-vous des vases communicants , tenu désormais par Marie-Noëlle Bertrand, ayant pris la suite d'Angèle Casanova et de Brigitte Célérier , vous retrouverez la liste des échanges de ce mois.

Commenter cet article

Articles récents

instagram @annesobru

Hébergé par Overblog